Bienvenue

Chère Madame,
Cher Monsieur,

Nous vous remercions vivement de votre intérêt aux activités de notre Société Suisse de Photogrammétrie et de Télédétection (SSPT).


News

Revue GeoVision Session 2

Machine Learning meets Geospatial Data

La deuxième session numérique SGPF GeoVision a eu lieu le 25 mars 2021. Une bonne quarantaine de participants intéressés ont suivi les quatre contributions passionnantes en ligne via Zoom.
Après un bref mot de bienvenue, Reik Leiterer a présenté le sujet "L'apprentissage automatique rencontre les données géospatiales".

Frank de Morsier, directeur technique de Picterra, a présenté la plateforme d'apprentissage profond basée sur le cloud de sa société pour l'extraction automatique d'objets (géo) à partir de données d'images satellites et de drones. Ce faisant, il a montré de nombreux exemples et possibilités impressionnants, allant de la détection et de l'extraction du réseau de lignes électriques à haute tension à l'utilisation de séries temporelles pour la surveillance en temps réel.

Jan D. Wegner, chef du laboratoire EcoVision de l'ETH Zurich, a présenté une méthode basée sur l'apprentissage profond pour l'analyse de la végétation mondiale. Il s'agissait d'utiliser les données du satellite Sentinel-2 pour prévoir la hauteur de la végétation dans plusieurs régions de Suisse et du Gabon. Les plans futurs visent à permettre une application mondiale pour surveiller la couverture végétale à l'échelle planétaire.

Claudio Facchinetti, de l'Office fédéral de la statistique, a donné un aperçu du projet ADELE, dont l'objectif est de générer automatiquement, à l'avenir, le plus grand nombre possible de classes de statistiques de portée grâce à l'apprentissage automatique, et d'effectuer également des analyses de changement à l'avenir.

Le quatrième orateur, Sylvain Roberts de Swiss Re, a présenté des méthodes permettant de créer des cartes de risques de glissements de terrain à l'échelle mondiale.  De nombreux facteurs entrent dans un modèle d'optimisation basé sur l'apprentissage automatique.

Immédiatement avant l'apéritif virtuel, Reik Leiterer a fait une brève présentation sur l'instrument de financement Innosuisse Innovation Boosters et ses possibilités.
L'apéritif virtuel qui a suivi dans le Spatial Chat a permis de nouer des liens et d'entrer en contact direct avec les intervenants. De nombreuses personnes ont profité de l'occasion et ont été enthousiasmées par le fait que plusieurs conversations sont possibles en parallèle dans la même salle.

Prochains événements

«Safe the date»
DateHeureÉvénement